apprendre la bourse et le trading 49
mars 24, 2020 Par bourse 0

Assurance vie: 40% de la collection investie en UC en février 2020 : Comparateur en Ligne-Meilleurs

Assurance-vie


En février, juste avant la chute des marchés financiers, 40% du produit de l'assurance vie était investi en UC. La crise des coronavirus devrait stopper tous les efforts de diversification de l'assurance vie.

Près de 40% de 11,1 milliards d'euros collecté dans assurance-vie en février 2020, ils ont investi dans unités de compte (précisément 39,6% des entrées, soit 4,4 milliards d'euros), selon les chiffres publiés aujourd'hui par la Fédération française des assurances (FFA). Un record historique (la moyenne pour l'année 2019 était de 27% UC) … qui ne devrait pas se reproduire prochainement compte tenu de l'effondrement des marchés financiers depuis lors.

Conversion du français au filet arrêté de l'UC

Le long travail de conversion des épargnants français en investissements alternatifs pour le fonds en euros commençait à porter ses fruits: il s'arrêtera sûrement net, sauf pour convaincre certains épargnants opportunistes prêts à investir maintenant, les marchés étant tombés au plus bas.

Certainement Bruno Le Maire, Le ministre de l'Economie et des Finances, qui s'est exprimé mardi matin lors d'une conférence de presse, a admis qu'il y avait " sans peur des sorties en assurance-vie, c'est un secteur solide … ", a-t-il ajouté immédiatement:" Nous assistons à une enregistrement du mouvement compréhensible pour Livret A, LDDS et assurance-vie, "en d'autres termes, pour des investissements sûrs.

Entrées nettes de 1,4 milliard d'euros en février 2020

En détail, le collection nette en février, il s'élevait à 1,4 milliard d'euros (11,1 milliards d'euros de cotisations moins 9,7 milliards d'euros de prestations de rachat ou de décès). Les contrats d'assurance vie en cours (provisions mathématiques + provisions pour participation aux bénéfices) s'élèvent à 1 776 millions d'euros à fin février 2020, en hausse de 3% d'une année sur l'autre.

Pour les mois à venir, en plus de recherche de position sécurisée, "La crise sanitaire devrait avoir de graves conséquences sur la collecte de l'assurance vie", commente-t-il Philippe Crevel du Cercle d'épargne. Avec la fermeture, les épargnants ne peuvent pas accéder à leurs assureurs, à leurs conseillers en gestion de patrimoine, à leurs banquiers ou à leurs courtiers "… ou, confinés à leur domicile, ne peuvent tout simplement pas effectuer d'opérations pour le compte de leurs clients ( >> lire l'interview avec Lombard benoist)

Juste une lueur d’espoir: "Le petit hausses de taux sur les obligations d'État observée depuis le début de la crise (…) est positif pour les fonds en euros si cela dure un certain temps », positif tant pour la solvabilité des assureurs que pour la performance des fonds en euros.

Carole Molé-Genlis