apprendre la bourse et le trading 193
mars 15, 2020 Par bourse 0

Comment investir dans les marchés émergents: guide pour 2020

Les marchés émergents offrent aux investisseurs certaines des meilleures opportunités de croissance à long terme, mais le risque et la volatilité peuvent être élevés.

Cependant, les risques peuvent être réduits avec une analyse appropriée. Et la volatilité peut présenter des points d'entrée surprenants pour des investisseurs disciplinés.

Ce guide donne un aperçu de la façon d'analyser et d'investir dans les marchés émergents, principalement par le biais des FNB des marchés émergents.

Bien sûr, le sujet est suffisamment large pour qu'aucun guide individuel sur le sujet ne puisse être complet. Mais cette approche consiste essentiellement à appliquer une analyse technique au problème, ce qui signifie qu'elle décompose la difficulté en petites parties qui peuvent être résolues individuellement plus simplement.

C'est un moyen essentiel pour les investisseurs de penser aux marchés émergents: il existe essentiellement quatre niveaux de risque impliqués qui peuvent être analysés séparément puis regroupés pour un aperçu.

Commencez par le début ou passez directement à la section souhaitée.

Pourquoi investir dans les marchés émergents?

En résumé, la raison d'investir dans les marchés émergents est qu'en moyenne, ils ont plus de deux fois la croissance annuelle du PIB que les marchés avancés:

Estimation de la croissance des marchés émergents du FMI

Source: FMI.

Ils ont une croissance démographique plus élevée et une croissance du PIB par habitant plus élevée, ce qui rend la croissance globale beaucoup plus rapide par rapport aux pays riches et à croissance lente.

Pour cette raison, les marchés émergents deviennent une part croissante de la capitalisation boursière mondiale:

Projections de croissance des marchés émergents

Source du graphique: PwC Global

Et cela s'est bien traduit par des rendements boursiers. L'indice MSCI Emerging Markets a produit près de 10% de rendements annualisés de 2000 à ce jour, contre un peu plus de 5% de rendements annualisés pour l'indice MSCI World.

De plus, les marchés émergents sont actuellement bon marché malgré cette croissance plus élevée. Bien qu'ils aient surperformé en tant que groupe depuis 2000, ils ont sous-performé au cours des 5 à 10 dernières années.

Par exemple, les capitalisations boursières de la Chine, de l'Inde et du Brésil en pourcentage du PIB sont bien inférieures à celles de leur période de surévaluation en 2007:

Marchés émergents 2019

Source de données: Banque mondiale, MSCI, calculs de l'auteur

L'indice MSCI Emerging Markets est coté à un ratio cours / bénéfice moyen inférieur à 14 et à un ratio cours / bénéfice à terme inférieur à 12. Le ratio cours / livre est inférieur à 1,7.

Cela se compare favorablement au marché boursier américain, qui a un prix des bénéfices beaucoup plus élevé (20) et un prix de réserve (3,5) malgré une croissance du PIB beaucoup plus faible.

Plusieurs marchés émergents ont également des rendements en dividendes plus élevés que la plupart des sociétés aux États-Unis.

Et malgré ces faibles valorisations, plus de 25% de la capitalisation boursière des marchés émergents se situe dans le secteur combiné technologie / communication, contre environ 30% aux États-Unis et 10% en Europe.

Les marchés émergents sont très probablement un bon endroit pour investir au cours des 10 à 20 prochaines années. Cependant, il est important de prendre en compte les risques et la volatilité afin de les naviguer avec succès.

Pyramide des risques des marchés émergents

Les marchés émergents présentent plus de risques que les actions nationales ou les actions développées étrangères.

C'est un problème à considérer et une opportunité d'en bénéficier.

Selon une étude de Ben Carlson de Ritholtz Wealth Management, environ tous les deux ans, les marchés émergents affichent une forte liquidation de plus de 20%:

Tableau de réduction des marchés émergents

Source du graphique: Ben Carlson, CFA

Cependant, il a également constaté que pour les investisseurs qui acheter Chaque fois qu'il y a un règlement de plus de 20% sur les marchés émergents, son rendement moyen sur un an est de 23% et son rendement moyen sur cinq ans est de 44%.

D'une manière plus simple, vous pouvez maintenir un portefeuille diversifié et rééquilibrer de temps en temps, donc naturellement vous achetez plus sur les marchés émergents quand ils sont bon marché et vendez un peu quand ils sont élevés. Le rééquilibrage automatique est un moyen intelligent d'investir de l'argent.

Mais pourquoi y a-t-il autant de ventes de plus de 20%? Tous les deux ans, c'est beaucoup. Voici une description visuelle des principaux risques des marchés émergents:

Pyramide du risque d'investissement international

Couche 1: bases de l'entreprise

La première couche de risque est la performance fondamentale d'une entreprise ou d'une économie. Cela s'applique que vous investissiez dans une entreprise spécifique ou que vous investissiez dans l'économie d'un pays ou d'une région avec un ETF.

La performance fondamentale se réfère à des choses comme les taux de croissance des bénéfices, les changements dans les niveaux d'endettement, et ce genre de choses. La première étape dans le choix de bons investissements consiste à être correct quant au rendement sous-jacent de la chose dans laquelle vous investissez.

Couche 2: évaluations du marché

La deuxième couche de risque est que, même si les principes fondamentaux d'un investissement se déroulent comme prévu, des réductions de la valorisation boursière de cette entité peuvent lui être défavorables.

Par exemple, supposons que vous investissiez dans une entreprise qui gagne 5 $ de bénéfice par action par an et que le prix de l'action soit de 100 $. Par conséquent, l'action a un rapport cours-bénéfice de 20x. Supposons que vous vous attendiez à ce que vous augmentiez vos bénéfices de 8% par an au cours de la prochaine décennie, alors vous faites un investissement.

Si vous avez raison, après dix ans de croissance annualisée des bénéfices de 8%, le bénéfice par action de la société sera de 10,79 $ par an. Si l'action a toujours un ratio cours-bénéfice de 20x, le cours de l'action doit être de 215,80 $, ce qui signifie que vous avez obtenu un rendement annualisé de 8% sur votre investissement en actions.

Cependant, si, pour une raison quelconque, le marché ne paie qu'un ratio cours / bénéfice par action de 15 fois en dix ans, le prix de l'action ne serait que de 161,85 $. Ainsi, leur taux de rendement annualisé sur les actions ne serait que d'environ 5% par an, malgré le fait que les bénéfices ont augmenté de 8%.

Dans ce cas, il avait raison sur les performances avancées de l'entreprise, mais il n'a pas obtenu les rendements qu'il souhaitait car le marché applique des évaluations différentes aux actions au fil du temps, en fonction de toutes sortes de raisons rationnelles et inconstantes.

Par conséquent, les investisseurs entreprenants doivent acheter les bons titres ou FNB au bon prix pour obtenir des rendements solides.

Couche 3: Taux de change

Lorsque vous investissez à l'international, en plus du risque fondamental et du risque d'évaluation de marché, vous êtes également exposé aux avantages et aux inconvénients des différents taux de change.

Supposons, par exemple, que vous investissiez dans une entreprise japonaise et que votre rendement fondamental soit exactement ce que vous attendez et que votre ratio cours / bénéfice augmente parce que vous avez acheté à un prix avantageux. Disons que les bénéfices ont augmenté de 8% par an et que leur rapport prix / bénéfices est passé de 15x à 20x. Cela devrait être un investissement incroyable.

Cependant, si le yen japonais s'affaiblit considérablement par rapport à sa monnaie locale, par exemple le dollar américain, votre investissement pourrait de toute façon perdre de la valeur en dollars, même si l'investissement s'est bien comporté en termes de yens. Et en tant qu'investisseur américain dans ce cas, ce sont les dollars qui comptent pour vous et avec lesquels vous payez vos dépenses.

En 2011, vous pouviez échanger un dollar contre 76 yens. C'était le taux de change. En 2015, ce chiffre est passé à un dollar pour 124 yens. Il s'agit d'une dévaluation de 63% du yen par rapport au dollar en quatre ans. Il n'est pas étonnant que les actions américaines aient largement surperformé les actions japonaises de 2011 à 2015 pour les investisseurs américains.

Cela fonctionne également en sens inverse. Si vous étiez un investisseur japonais en 2011 et que vous avez acheté des actions américaines, vous vous en tirez très bien pendant des années. Les fondamentaux de son investissement étaient bons, la valorisation a augmenté et la devise s'est renforcée, ce qui a accéléré de manière significative ses rendements en yens.

Les détenteurs américains d'actions étrangères se sont très bien comportés en 2017, comme autre exemple, car le dollar américain s'est affaibli par rapport à de nombreuses devises étrangères.

À long terme, les devises stables ont tendance à revenir à la moyenne. Les taux de change sur des périodes de 10 ans entre les principales devises ressemblent à des vagues, en hausse et en baisse. Mais si vous souhaitez obtenir de bons rendements dans une période de temps spécifique, il est utile de faire attention aux marchés dont les devises se renforcent par rapport à votre devise locale.

Enfin, certains pays émergents, à la fois des entités souveraines et des entreprises, détiennent des dettes en devises étrangères telles que le dollar américain, et leurs devises ont tendance à être moins stables que les devises des pays hautement développés. Si votre monnaie locale, qui provient de la plupart de vos revenus, s'affaiblit, mais pas la devise étrangère de votre dette, cela peut augmenter considérablement votre endettement réel et augmenter votre risque de défaut.

C'est ce qui s'est passé en 2018: un dollar fort combiné à des ventes massives dans les devises des marchés émergents a provoqué de gros problèmes dans des pays comme l'Argentine (avec une dette publique élevée en dollars américains) et la Turquie (avec une dette des entreprises élevée en dollars américains). .

Couche 4: flux de capitaux

La dernière couche de risque s'applique principalement aux marchés émergents.

Pour de nombreux petits pays aux stades intermédiaires de développement, une grande partie de la capitalisation boursière de leurs actions est entre les mains d'investisseurs étrangers de pays avancés et riches, plutôt que locaux.

Lorsque les institutions et les investisseurs des pays riches réorganisent leurs portefeuilles, cela peut entraîner des entrées ou des sorties importantes de capitaux vers certains pays.

Par exemple, les citoyens et les institutions thaïlandais ont très peu d'impact sur le marché boursier américain. USA Mais les citoyens et les institutions des États-Unis détiennent une part importante des actions de la Thaïlande (même en tant que petite partie de leur portefeuille global), et si les investisseurs américains décident d'allouer moins d'argent aux actions de la Thaïlande, ou moins d'argent à Actions des marchés émergents en général, les valorisations des actions thaïlandaises pourraient chuter rapidement.

Pour quantifier cela, la valeur nette totale des ménages américains. USA Dépasse 100 milliards de dollars. La capitalisation boursière de toutes les sociétés en Thaïlande est d'environ 550 milliards de dollars. La Thaïlande représente environ 4% de l'indice des marchés émergents FTSE. Si les portefeuilles américains diminuent leur allocation moyenne sur les marchés émergents de 5% de la valeur nette à 2% de la valeur nette, cela représente une sortie de capitaux de 3 billions de dollars des marchés émergents, dont 120 milliards de dollars seraient retirés de Thaïlande. Cela représente une baisse de plus de 20% des valorisations des actions thaïlandaises.

Les investisseurs européens, japonais et autres pays riches ajoutent à cela. Si les portefeuilles mondiaux réduisent ou ajoutent des positions sur les marchés émergents, même dans une petite partie de leurs portefeuilles, cela fait une grande différence pour les évaluations des marchés boursiers dans les économies émergentes en raison de la grande quantité de capitaux se déplaçant par rapport à la taille des marchés.

Outre les fortes fluctuations des devises, les entrées et sorties de capitaux jouent un rôle important dans les raisons pour lesquelles les marchés émergents peuvent être si volatils. Mais cela offre également aux investisseurs entreprenants des points d'entrée attrayants lorsque les valorisations sont faibles.

5 choses à vérifier dans n'importe quel marché émergent

Certains pays ont de meilleurs rapports risque / rendement que d'autres.

Vous pouvez investir dans un large FNB de marchés émergents, ou vous pouvez investir plus spécifiquement dans des FNB d'un seul pays ou dans des sociétés individuelles de marchés émergents. Si vous le souhaitez, vous pouvez faire un peu des deux, alors investissez beaucoup, mais mettez également l'accent sur certains domaines.

Quoi qu'il en soit, plus vous en savez sur ce qui se passe dans divers pays, plus vous serez confiant dans vos investissements et plus vous serez résilient lorsque vous verrez de grosses ventes sur les marchés émergents. Espérons voir des opportunités au lieu de la peur.

Bien qu'il existe des tonnes de métriques que vous pouvez analyser pour n'importe quel pays, voici l'ensemble de base que vous devez considérer pour commencer:

Taux de croissance

Tout d'abord, assurez-vous de connaître les tendances démographiques du pays. Les pays dont la population augmente ont plus de facilité à augmenter leur PIB. Trading Economics est une bonne source de données pour cette statistique et bien d'autres ici.

Ensuite, vérifiez les taux de croissance du PIB. Le FMI publie périodiquement des rapports sur les "Perspectives de l'économie mondiale" dans son ensemble de données qui comprend les estimations futures des taux de croissance du PIB de chaque pays.

Niveaux d'endettement

La Banque des règlements internationaux dispose de données sur les niveaux d'endettement en pourcentage du PIB pour la plupart des grands pays.

Vous pouvez vérifier la dette publique en pourcentage du PIB, la dette des ménages en pourcentage du PIB et la dette des entreprises en pourcentage du PIB.

De cette façon, vous pouvez voir où il peut y avoir des bulles de dette, quels pays sont relativement exempts de dette et quels pays sont principalement tributaires de la dette pour leur croissance ces dernières années.

Balance commerciale

Vérifiez la balance commerciale à Trading Economics ou au CIA World Factbook pour voir si le pays qui vous intéresse a un déficit commercial ou un excédent commercial.

Produit-il plus qu'il ne consomme, ou vice versa? Un excédent commercial, ou un solde relativement égal proche de zéro, montre qu'un pays est économiquement compétitif.

Vous devriez également vérifier votre compte courant pour voir les entrées ou sorties nettes d'investissements.

Je recommande de lire mon article complet sur pourquoi les balances commerciales et les comptes chèques sont importants.

Réserves étrangères

L'un des meilleurs outils dont dispose un pays pour protéger la valeur de sa monnaie est ses réserves de change. Si leur monnaie s'affaiblit, ils peuvent vendre une partie de leurs réserves de change et acheter de la monnaie nationale pour la renforcer.

Par conséquent, il est utile de rechercher la taille des réserves de change d'un pays par rapport à la taille de son PIB dans Trading Economics ou une autre source. La Thaïlande, par exemple, dispose de réserves de change équivalentes à environ 45% de son PIB, ce qui est élevé. La Turquie, en revanche, ne dispose que de réserves de change équivalentes à 15% de son PIB, ce qui est faible.

Vous pouvez également consulter les taux d'inflation, les taux d'intérêt et les graphiques historiques des taux de change. XE est une bonne source de données historiques sur les taux de change.

Valorisation des actions

Enfin, il est important de connaître les valorisations des actions du pays dans lequel vous souhaitez investir, ou les valorisations moyennes des actions des marchés émergents dans leur ensemble.

La Banque mondiale dispose d'un bon tableau / ensemble de données pour les capitalisations boursières en pourcentage du PIB, de sorte que vous pouvez voir la tendance au fil du temps.

Vous pouvez google, "MSCI [country] Index "et consultez la fiche technique MSCI PDF pour n'importe quel pays. Mis à jour mensuellement et affiche les ratios cours-bénéfice, transfert cours-bénéfice et prix-livre de l'indice boursier du pays. Vous pouvez également afficher les FNB pour un seul pays. d'iShares pour afficher vos statistiques sur vos avoirs.

Mes FNB des marchés émergents préférés

La façon la plus simple d'investir dans les marchés émergents consiste à acheter un grand FNB des marchés émergents.

Les meilleurs ETF des marchés émergents:

  • FNB Vanguard FTSE Emerging Markets (VWO)
  • FNB iShares Core MSCI Emerging Markets (IEMG)
  • FNB Schwab marchés émergents (SCHE)
  • Wisdom Tree Emerging Markets Ex State Owned (XSOE)

Ceux-ci sont simples, diversifiés et ont un ratio de dépenses extrêmement bas. Voir ma liste complète des meilleurs FNB pour plus d'informations et d'exemples.

FTSE et MSCI sont les deux principales listes d'indices que les fonds internationaux / émergents ont tendance à suivre. Il existe de nombreuses différences mineures, mais la principale est que le FTSE considère la Corée du Sud comme un pays développé, tandis que le MSCI le considère toujours comme émergent. Vanguard suit principalement les indices FTSE, tandis qu'iShares suit principalement MSCI.

Le fonds WisdomTree XSOE est un peu différent car il exclut les sociétés d'État, ce qui signifie les sociétés détenues à plus de 20% par le gouvernement. Il présente un ratio de frais légèrement supérieur de 0,32%, mais a légèrement surperformé la plupart des autres fonds indiciels des marchés émergents depuis sa création en raison de son exclusion des sociétés d'État.

Un problème avec les grands FNB des marchés émergents, bien qu'excellent pour la plupart des gens, est que parce qu'ils sont pondérés en fonction de la capitalisation boursière, ils sont très concentrés sur la Chine, la Corée du Sud, l'Inde et quelques autres. . Si vous souhaitez une exposition plus uniforme ou souhaitez investir dans un pays spécifique, il existe des ETF spécifiques à un pays et à une région parmi lesquels vous pouvez choisir.

Les meilleurs FNB spécifiques à un pays et à un seul pays:

  • FNB Franklin Libertyshares pour un seul pays
  • FNB iShares Single Country
  • FNB VanEck Vectors pour un seul pays

Franklin Libertyshares est le plus récent avec les ratios de dépenses les plus bas (0,09% -0,19%), mais a une faible liquidité.

La gamme de FNB iShares pour un seul pays est plus large et plus liquide, et comprend certains pays comme la Thaïlande que Franklin n'a pas. Cependant, iShares et VanEcks sont beaucoup plus chers (souvent des ratios de dépenses de 0,49 à 0,69%).

Réflexions finales

Avoir des marchés émergents dans votre portefeuille est intelligent, car cela vous donne une exposition à la plupart des régions où la croissance économique mondiale se produira au cours des deux prochaines décennies.

La volatilité doit être considérée comme une opportunité de rééquilibrage du portefeuille ou des principaux points d'entrée, plutôt que comme quelque chose à éviter.

Lorsque vous connaissez les taux de croissance, les niveaux d'endettement, les ressources monétaires, la balance commerciale et les évaluations boursières d'un pays, vous disposez d'un instantané assez solide qui peut vous montrer le potentiel de performance boursière d'un pays dans les années à venir. 5-10 ans. Aucun de ces indicateurs n'est à court terme, mais ils vous donnent une idée de la façon dont le marché du pays fonctionnera à long terme.

Pour la plupart des gens, s'en tenir aux FNB des marchés émergents est la voie à suivre, pour la diversification et la simplicité. Cependant, les grands fonds des marchés émergents, très concentrés en Chine, peuvent ou non être les meilleurs. Les investisseurs qui souhaitent se concentrer davantage sur d'autres pays, comme peut-être l'Inde, voudront peut-être également acheter certains FNB dans un seul pays.

Lectures complémentaires: