images 10 1
mai 10, 2020 Par bourse 0

Transcription modifiée de la conférence téléphonique du COE ou de la présentation des résultats 30 avril 20 14h00 GMT

PITTSBURGH 11 mai 2020 (Thomson StreetEvents) – Transcription modifiée de la conférence téléphonique ou de la présentation des résultats de Wesco International Inc jeudi 30 avril 2020 à 14 h 00 GMT

* David S. Schulz

WESCO International, Inc. – Premier vice-président et directeur financier

* John J. Engel

WESCO International, Inc. – Président, président et chef de la direction

WESCO International, Inc. – Directeur de l'IR et des communications d'entreprise

RBC Marchés des Capitaux, Division de la recherche – MD de Multi-Industry & Electrical Equipment

* Luke L. Junk

Robert W. Baird & Co. Incorporated, Division de la recherche – Associé de recherche principal

Bonjour. Et bienvenue à l'appel des résultats du premier trimestre 2020 de WESCO. (Instructions de l'opérateur) Veuillez noter que cet événement est en cours d'enregistrement. J'aimerais maintenant passer la conférence à Will Ruthrauff. Allez-y.

William Ruthrauff, WESCO International, Inc. – Directeur de l'IR et des communications d'entreprise [2]

Merci Brandon Bonjour mesdames et messieurs. Merci d'être avec nous. Je me joins à l'appel d'aujourd'hui: John Engel, président, président et chef de la direction; et Dave Schulz, vice-président principal et directeur financier.

Cette conférence téléphonique comprend des déclarations prospectives et, par conséquent, les résultats réels peuvent différer considérablement des attentes. Veuillez consulter les diapositives de la webdiffusion pour connaître les facteurs de risque et les divulgations supplémentaires. Pour plus d'informations sur WESCO International, veuillez vous référer aux documents déposés auprès de la SEC de l'entreprise, y compris les facteurs de risque qui y sont décrits.

La présentation suivante comprend une discussion de certaines mesures financières non conformes aux PCGR. Les informations requises par le règlement G de la loi sur l'échange concernant ces mesures financières non conformes aux PCGR peuvent être obtenues sur le site Web de WESCO à wesco.com.

Les moyens d'accéder à cette conférence téléphonique via la webémission ont été divulgués dans le communiqué de presse et affichés sur notre site Web d'entreprise. Les rediffusions de cette conférence téléphonique seront archivées et disponibles pour les 7 prochains jours.

Sur ce, je transmettrai l'appel à John Engel.

John J. Engel, WESCO International, Inc. – Président, président et chef de la direction [3]

Merci Will. Bonjour à tous et merci de vous joindre à nous aujourd'hui. Au nom de l'UNESCO, j'espère que vous êtes tous restés en bonne santé et en sécurité en ces temps difficiles. Nous préparons une mise à jour complète pour vous aujourd'hui. Je vais commencer par quelques remarques liminaires, puis Dave vous expliquera nos résultats du premier trimestre. Et je serai de retour pour fournir des commentaires supplémentaires sur l'état de l'entreprise et également une mise à jour sur les excellents progrès que nous faisons dans l'acquisition d'Anixter.

Depuis la dernière fois que nous avons parlé en mars, la propagation de la pandémie mondiale de COVID-19 et les fermetures imposées par le gouvernement ont affecté nos clients et nos fournisseurs sur tous nos marchés finaux. En réponse à cette crise, nous avons pris des mesures rapides et décisives axées sur 3 priorités principales: numéro un, protéger nos employés. La santé et la sécurité de nos employés sont toujours notre priorité absolue, et nous prenons les mesures nécessaires pour mettre en œuvre un plus grand protocole de sécurité, de désinfection et de distanciation sociale, ainsi que des stratégies de travail à distance et de changement qui assurent la continuité de nos opérations. Pour nos succursales et centres de distribution, nous mettons en œuvre une approche équipe bleue, équipe blanche, où la moitié de l'équipe travaille sur site à tout moment. Si un employé reçoit un diagnostic de COVID-19, nous envoyons des employés à leur domicile, désinfectons l'établissement, puis amenons l'autre équipe pour qu'elle continue de fonctionner. Nous instituons également une prime de récompense et de reconnaissance pour nos employés de première ligne.

Numéro deux, super-servir nos clients. Nous avons mis en œuvre notre plan de continuité des activités et avons maintenu toutes les installations aux États-Unis opérationnelles. USA Et le Canada pour servir nos clients et leurs entreprises essentielles. Nous mettons en œuvre des rapports d'impact quotidiens pour fournir aux clients des contraintes de chaîne d'approvisionnement en temps réel sur la disponibilité de leurs produits et services requis. Nous utilisons notre échelle mondiale et notre relation avec les fournisseurs pour acquérir des équipements de protection individuelle pour nos clients et nos employés. Je tiens à souligner que WESCO fournit des solutions électriques, industrielles, de services publics et de communication essentielles à la mission qui permettent à nos clients d'exploiter leurs entreprises de manière efficace, efficiente et sûre. En ces temps difficiles, nous restons concentrés sur les lasers pour fournir un excellent service à nos clients et assurer l'intégrité de leur chaîne d'approvisionnement.

Et troisièmement, notre troisième priorité, à savoir la gestion efficace de notre entreprise en réponse à cette crise. Comme nous l'avons fait lors des récessions économiques précédentes, nous gérons activement notre entreprise et avons pris un certain nombre de mesures de gestion des coûts et de gestion de la trésorerie, comme décrit sur cette page. À partir du 1er mai, nous mettons en œuvre des réductions salariales temporaires généralisées jusqu'à la fin du troisième trimestre, en commençant par une réduction de 25% pour les cadres supérieurs de C-suite; une réduction de 25% de la portion en espèces de la rémunération du conseil; et des réductions de 12% à 20% dans le reste de nos entreprises qui connaissent une baisse de la demande. Nous avons également suspendu les paiements de contrepartie de notre société 401 (k), retardé temporairement nos augmentations de salaire annuelles et réduit les dépenses discrétionnaires et en capital. Nous ne prenons pas ces mesures à la légère, mais elles sont nécessaires pour gérer ce cycle et nous assurer de maintenir nos capacités WESCO et notre capacité à surperformer le marché à mesure que les fermetures imposées par le gouvernement sont levées et que l'économie se redresse.

Avant de le donner à Dave, je voudrais profiter de ce moment pour remercier et remercier tous nos associés de WESCO pour leur dévouement inspirant, leur engagement et leur travail acharné pour surmonter cette crise. Dave?

————————————————– ——————————

David S. Schulz, WESCO International, Inc. – Premier vice-président et directeur financier [4]

————————————————– ——————————

Merci John et bonjour à tous. Je vais commencer par un résumé à partir de la page 4. Les ventes publiées pour le trimestre ont augmenté de 0,4%, en deçà de nos perspectives de 2% à 5% fournies à la fin de janvier. Les résultats ont été enregistrés dans la fourchette des perspectives jusqu'à la mi-mars, mais ont ensuite diminué au cours des 2 dernières semaines du trimestre, se terminant hors de portée en raison de l'impact de la pandémie mondiale de coronavirus. Nous estimons que COVID-19 a eu un impact négatif sur les ventes de plus de 50 millions de dollars au cours du trimestre.

La marge brute a augmenté de 50 points de base par rapport au quatrième trimestre de 2019, reflétant la traction que nous gagnons de nos initiatives d'amélioration de la marge. Après ajustement des dépenses liées à la fusion Anixter, nos frais de vente, généraux et administratifs ont diminué par rapport à l'année précédente en raison de la réduction des charges de rémunération variable et ont représenté une amélioration des frais généraux et administratifs en pourcentage des ventes par rapport à l'année précédente. La marge d'exploitation ajustée était de 3,3%, légèrement en dessous de notre fourchette de perspective en raison de la baisse du niveau des ventes au cours des 2 dernières semaines du trimestre.

Les ventes déclarées d'avril à ce jour ont chuté de 16% jusqu'au mardi 28 avril. Nous continuons à soutenir nos clients et leurs entreprises essentielles avec une croissance continue dans les services publics, le haut débit et la sécurité. Nous tirons parti de notre chaîne d'approvisionnement mondiale pour obtenir des équipements de protection individuelle très demandés et nous avons reçu des quantités substantielles de commentaires non sollicités de nos clients détaillant nos efforts supplémentaires pour soutenir leurs activités. John fournira une mise à jour détaillée sur l'acquisition d'Anixter un peu plus tard dans l'appel car nous avons fait des progrès substantiels et nous sommes toujours sur la bonne voie pour la clôture au deuxième ou troisième trimestre.

Passez à la diapositive 5. Ceci résume la croissance organique des ventes par marché final et par zone géographique. Vous pouvez voir à droite que la tendance organique des ventes pour le trimestre a connu une croissance de 2% en janvier et février, suivie d'une baisse de 9% en mars. N'oubliez pas que nos ventes organiques excluent l'impact d'un jour ouvrable supplémentaire au cours du trimestre qui a ajouté 1,6% à la croissance des ventes déclarée. L'impact de l'acquisition de SLS a été légèrement positif et les taux de change ont été approximativement neutres sur une base nette au cours du trimestre.

En regardant les résultats des ventes par géographie. Les États-Unis, qui représentent environ 75% de notre chiffre d'affaires global, sont en baisse de 1%. Le Canada a reculé de 4%, soutenu par la construction, de nombreuses administrations locales ayant fermé des projets à partir de mars. Les ventes industrielles ont diminué aux États-Unis. USA Et ils ont augmenté au Canada et à l'étranger par rapport à l'année précédente. L'activité d'enchères a été vigoureuse sur nos marchés verticaux de comptes mondiaux avec de nombreux renouvellements de contrats et de nouveaux bénéfices enregistrés au cours du trimestre. Le coronavirus a ralenti les ventes dans tous les secteurs verticaux du marché à partir de la seconde moitié de mars et le mois s'est terminé à 14%. De plus, plusieurs appels d'offres finaux ont été retardés jusqu'à ce que l'impact de la pandémie diminue.

Nos activités de services publics ont connu un autre trimestre solide avec une augmentation de 9% de leurs ventes par rapport à l'année précédente. Il s'agit du onzième trimestre consécutif de croissance aux États-Unis. Les ventes de services publics au Canada ont augmenté de 28%. Nous sommes également ravis d'avoir remporté plusieurs contrats majeurs d'alliance de services publics qui seront mis en œuvre en 2020. Les projets de fiabilité des plates-formes et la valeur de nos solutions de livraison intégrées continuent de stimuler la croissance des ventes de services publics.

La construction a augmenté au cours de l'année précédente en janvier et février, mais a diminué de 10% en mars en raison de retards dans les projets alimentés par la pandémie. Notre carnet de commandes, qui reflète principalement l'activité de construction, a atteint un niveau record pour l'entreprise fin mars et a augmenté de 9% en glissement annuel, de 17% en séquentiel et de 5% au-dessus du niveau record du trimestre. précédent en juin 2018. Compte tenu de la réponse au coronavirus, les projets de construction ont été retardés plutôt qu'annulés dans un nombre écrasant de circonstances.

Les ventes organiques commerciales, institutionnelles et gouvernementales, ou CIG, ont terminé légèrement au cours du trimestre. C'était après avoir augmenté de plus de 8% en janvier. Les projets liés à la construction de centres de données, aux projets de sécurité et au cloud computing avec de grands clients technologiques au début du trimestre ont été compensés par des baisses à partir de mars.

Passons à la diapositive 6. Permettez-moi de prendre un instant pour donner un aperçu de nos liquidités et de certaines caractéristiques de nos facilités de crédit qui nous positionnent pour relever les défis liés à l'impact économique du coronavirus. Notre liquidité, qui se compose de liquidités investies et de la disponibilité de prêts dans nos marges de crédit bancaires, est solide à 732 millions de dollars. En mars, nous avons extrait 100 millions de dollars de notre revolver de stocks et terminé le trimestre avec 343 millions de dollars de trésorerie et équivalents de trésorerie au bilan, soit plus du double du niveau à la fin de 2019. Recouvrements tout au long du trimestre et jusqu'en avril ont été faites conformément aux tendances historiques. Les réserves pour créances irrécouvrables sont également suivies à des niveaux historiques.

Nos lignes de crédit bancaires actuelles sont des engagements à faible coût basés sur le LIBOR et viennent à échéance en septembre 2022 et 2024. Nos lignes de crédit comprennent des engagements opérationnels limités et nous dépassons facilement les seuils de liquidité par lesquels la conformité est mesurée. Nous prévoyons que nos lignes de crédit bancaires contiendront des clauses restrictives similaires après leur modification et leur retraitement dans le cadre du financement de l'acquisition d'Anixter. D'ici à la clôture de l'acquisition d'Anixter, nos priorités en matière d'allocation de capital comprennent le soutien de nos opportunités de croissance organique et le paiement ou la conservation de liquidités pour rembourser la dette. Nous ne prévoyons pas utiliser les montants restants disponibles dans le cadre de notre programme de rachat d'actions autorisé par le conseil qui expire le 31 décembre de cette année.

Passons à la diapositive 7. Vous pouvez voir que WESCO a constamment généré de solides flux de trésorerie disponibles, en moyenne plus de 220 millions de dollars par an au cours des 5 dernières années et plus de 100% du revenu net au cours de cette période. Ce flux de trésorerie est contracyclique et culmine lors des récessions économiques, comme il l'a fait lors de la Grande Récession de 2009 et de la récession industrielle de 2015 et 2016. Au cours de ces années, détaillées dans le graphique, l'entreprise a généré un flux de trésorerie disponible de près de 275 millions de dollars par an, soit 35% de plus que les autres années.

Passons à la diapositive 8. WESCO et Anixter bénéficient de diverses dynamiques qui le rendent très résistant aux cycles économiques. Cette résistance est portée par 3 dynamiques du modèle économique. Tout d'abord, les flux de trésorerie contracycliques dont je viens de parler; deuxièmement, une structure de coûts qui permet des ajustements rapides en réponse à l'évolution des niveaux de demande; et troisièmement, des dépenses en capital très faibles, compte tenu de la nature du modèle d'affaires. Au cours des 10 dernières années, les dépenses d'investissement de WESCO et Anixter ont représenté en moyenne moins de 0,5 point de vente. Dans l'environnement actuel, cette résilience est renforcée par WESCO et Anixter, considérées comme des entreprises essentielles et le haut degré de diversification par client, fournisseur, marché final et géographie. WESCO et Anixter ont toutes deux prouvé leur capacité à déléguer au cours du cycle économique, comme elles l'ont fait de 2007 à 2011, lorsque leur effet de levier net est tombé à moins de 2 équipes. De plus, les deux sociétés ont démontré leur capacité à utiliser leurs flux de trésorerie pour rembourser rapidement leur dette après une acquisition importante. Dans le cas de WESCO, nous avons réduit l'effet de levier de 4,5 tours à 2,7 tours après l'acquisition d'EECOL en 2012. Dans le cas d'Anixter, il a réduit l'effet de levier de 4,1 tours à 2,8 tours dans les 2 ans qui ont suivi l'acquisition de HD Power. Solutions en 2015.

Passons à la diapositive 9. Nous voulons souligner à quel point WESCO est beaucoup plus grande et plus diversifiée qu'au cours de la Grande Récession de 2009. Depuis 2009, notre TCAC des ventes a dépassé 6% et notre chiffre d'affaires 2019 a été de 8,4 milliards de dollars. Au cours de ces années, WESCO a réalisé plusieurs acquisitions qui ont considérablement diversifié les activités, dont les plus notables sont présentées sur cette diapositive. Il s'agit notamment de notre entrée dans les communications à large bande et des ajouts d'éclairage LED clé en main et de solutions de sécurité. Aujourd'hui, WESCO est considérablement plus grande et plus diversifiée que jamais dans son histoire, et la nature complémentaire de l'acquisition d'Anixter va encore diversifier la société issue du regroupement.

Sur ce, j'aimerais remettre les choses à John pour quelques commentaires supplémentaires.

————————————————– ——————————

John J. Engel, WESCO International, Inc. – Président, président et chef de la direction [5]

————————————————– ——————————

Merci Dave. Passons à la page 10. Les activités de planification de l'intégration pour la combinaison transformatrice de WESCO et d'Anixter s'accélèrent. Et je dois vous dire que nous sommes plus que jamais enthousiastes à l'idée de créer la première société de distribution de données et de services d'approvisionnement et de distribution d'électricité.

Nous avons réalisé des progrès substantiels sur la voie de la clôture de l'acquisition d'Anixter. Le financement par emprunt engagé est en place et la période d'attente pour Hart-Scott-Rodino a expiré. Nous recevons les approbations réglementaires en Turquie et en Russie. Et plus tôt ce mois-ci, les actionnaires d'Anixter ont massivement voté en faveur de cette transaction.

Les autres approbations réglementaires au Canada et au Mexique sont en cours et nous répondons actuellement à une demande de renseignements supplémentaires au Canada. Nous prévoyons toujours conclure cette transaction au deuxième ou au troisième trimestre.

La planification de l'intégration qui a commencé en janvier a évolué rapidement et se compose aujourd'hui de dizaines d'équipes d'intégration conjointes composées de personnel de WESCO et d'Anixter qui travaillent sur de nombreuses initiatives de création de valeur à lancer à la clôture. À ce jour, plus de 500 initiatives distinctes ont été identifiées et développées. La quantité de travail que ces équipes ont accomplie en peu de temps est impressionnante. Plus important encore, le haut degré de collaboration entre ces équipes a été une source d'inspiration et souligne le fort alignement culturel entre les 2 entreprises. Je voudrais remercier les membres de l'équipe d'intégration de WESCO et Anixter pour les grands progrès qu'ils ont réalisés à ce jour.

Le processus de planification de l'intégration révèle un plus grand degré de synergies opérationnelles que nous ne l'avions prévu à l'origine, et le fort alignement des valeurs et des priorités au sein de l'équipe d'intégration nous donne une grande confiance que l'avenir de la société issue du regroupement est prometteur. .

Nous passons maintenant à la page 11. Alors que nous envisageons l'avenir de la société issue du regroupement, il existe de nombreuses tendances séculaires et des opportunités de croissance continues et attrayantes: la demande d'augmentation de la bande passante due à une utilisation accrue de la voix, de la vidéo et mobile, comme un; augmentation des besoins de connectivité pour le travail à distance, les applications domestiques et scolaires comme les autres; et l'électrification croissante de nos infrastructures. Ce ne sont là que quelques-unes des tendances séculaires croissantes qui sont directement alignées sur les capacités de base de nos – ces 2 entreprises, qui sont WESCO et Anixter.

Le côté droit de cette page décrit les avantages financiers de cette combinaison transformatrice. Nous sommes très confiants de dépasser nos objectifs de réduction des coûts, de croissance des ventes et de synergie de génération de trésorerie sur 3 ans communiqués le mois dernier. Avec le cycle économique difficile auquel nous sommes confrontés à court terme, cette combinaison stratégique reste convaincante car nous doublons la taille de notre entreprise et transformerons la nouvelle entreprise en exécutant le plan d'intégration et en créant ces synergies.

Revenons maintenant à la page 12. Nous avons couvert beaucoup de documents ce matin. Avant d'ouvrir l'appel à vos questions, je voudrais passer en revue un bref résumé. Nous avons réagi avec une action rapide et décisive en réponse à la pandémie mondiale de coronavirus. La protection de nos employés est notre priorité, et nous sommes restés concentrés sur le laser pour nous assurer de continuer à répondre aux besoins de nos clients et à dépasser leurs attentes tout en gérant de manière agressive notre entreprise.

WESCO prend en charge les besoins en infrastructures critiques et les activités principales de nos clients dans le monde entier et bénéficie de la résilience de notre modèle d'exploitation d'actifs légers et de la génération de flux de trésorerie disponibles contracycliques à partir de nos activités. WESCO est considérablement plus grande et plus diversifiée que lors de la Grande Récession Mondiale en 2009. Notre plus grande échelle et diversité accroît notre capacité à relever les défis causés par ce cycle de pandémie. Nous restons concentrés sur ce que nous pouvons contrôler: notre stratégie, notre investissement, notre équipe et notre exécution, et nous sommes confiants que nous émergerons une entreprise encore plus forte à travers ce cycle comme nous l'avons fait par le passé.

Et enfin, la fusion avec Anixter est toujours en passe de se conclure au deuxième ou troisième trimestre. La qualité du travail de planification de l'intégration a été exceptionnelle. L'évolution des tendances de croissance séculaire bénéficiera à la nouvelle société et a renforcé notre conviction quant à notre future création de valeur pour toutes nos parties prenantes.

Sur ce, nous allons maintenant l'ouvrir à vos questions.

================================================== ==============================

Questions et réponses

————————————————– ——————————

Opérateur [1]

————————————————– ——————————

(Instructions pour l'opérateur) Notre première question vient de Deane Dray de RBC Capital Markets.

————————————————– ——————————

Deane Michael Dray, RBC Marchés des Capitaux, Division de la recherche – MD de Multi-Industry & Electrical Equipment [2]

————————————————– ——————————

J'aime particulièrement ces nouvelles diapositives de présentation qui ont fait leurs débuts aujourd'hui.

————————————————– ——————————

John J. Engel, WESCO International, Inc. – Président, président et chef de la direction [3]

————————————————– ——————————

Merci Deane. J'espère que vous restez en bonne santé et en sécurité.

————————————————– ——————————

Deane Michael Dray, RBC Marchés des Capitaux, Division de la recherche – MD de Multi-Industry & Electrical Equipment [4]

————————————————– ——————————

Oui, monsieur, et je vous souhaite la même chose. Regardez, nous apprécions pleinement la suspension de l'orientation. Mais vous lui avez donné un peu de couleur en avril, ce qui a été utile. Et nous essayons de mettre ces 6, 16% de moins dans leur contexte. Et certains des autres concessionnaires qui ressemblent davantage au mélange de sécurité et de propreté le sont: il semble qu'ils n'étaient pas si bas. Donc si vous lui donnez un peu de couleur. Et Dave a dit que vous avez appelé 3 marchés finaux ou 3 marchés verticaux, les services publics, le haut débit et la sécurité. S'agissait-il d'un commentaire séquentiel? Était-ce année après année? Donc, si nous pouvions commencer par là, ce serait utile.

————————————————– ——————————

John J. Engel, WESCO International, Inc. – Président, président et chef de la direction [5]

————————————————– ——————————

Ouais Bien sûr, Deane. C'est année après année, et c'est une continuation de la tendance que nous avons vue au premier trimestre, ces entreprises que Dave a augmenté. Et je pense que les quelques autres distributeurs publics que vous avez mentionnés ont un mix très différent du nôtre, comme vous le savez. Donc, quand vous et moi disons qu'il y a aussi un concurrent beaucoup plus proche. Il est basé en Europe qui a également publié des résultats, et ses résultats jusqu'en avril ont été sensiblement réduits, un degré sensiblement plus élevé que le nôtre. C'est ainsi que je pense à environ 16%. Je vais vous faire quelques commentaires. Et je suis dans cette entreprise depuis plus de deux cycles, et j'y ai beaucoup pensé depuis la grande récession mondiale parce que c'était à mes débuts de PDG. C'est très différent. C'est arrivé rapidement, très rapidement, évidemment. Et bon nombre des baisses de la demande sont dues à des fermetures imposées par le gouvernement et d'autres entreprises qui suspendent et réduisent une partie de leurs activités. Si vous comparez et comparez cela à la grande récession mondiale, nous avons perdu 25% sur notre chiffre d'affaires. Nos ventes ont chuté de 25% sur une année complète en 2009. Et il y a eu des moments où elles ont déménagé au cours de cette année où nous avons évidemment connu des baisses beaucoup plus importantes que dans certains des pires mois. Nous sommes donc actuellement à 16%. Il est resté relativement stable au cours du mois d'avril. Il y a donc un peu de couleur supplémentaire. Non pas qu'il ait beaucoup bougé. Évidemment, nous n'avons pas de ventes pour aujourd'hui ou hier, mais c'est vrai. Avec quelques jours restants, nous sommes en baisse de 16%. Et comme je l'ai dit, il reste relativement stable. Nulle part près des niveaux que nous avons vus dans la grande récession mondiale. Et l'autre chose qui est très différente cette fois, c'est que notre carnet de commandes qui est sorti du premier trimestre était exceptionnellement solide à des niveaux record. Maintenant, une partie de cela était que si nous n'obtenions pas toutes les ventes, évidemment. Mais même si vous vous ajustez pour cela, ils sont toujours très solides. Nous nous attendrions à ce qu'il construise le build. Notre ratio livre-facture est plus élevé, beaucoup plus élevé, supérieur à 1 jusqu'à présent en avril. Et c'est différent du précédent: dans le grand cycle de récession mondiale. Là, nous avons vu une baisse des ventes et une baisse du livre à la facture, les proportions tombant en dessous de 1. Je pense donc qu'il y a des différences intéressantes. Et c'est que la forme générale de cette reprise n'est pas sûre, ce n'est pas clair. Je veux dire que beaucoup de gens ont des points de vue différents. Nous avons à nouveau traversé de nombreux cycles. Nous avons une équipe de gestion expérimentée. Nous savons nous déplacer avec rapidité. Nous avons été décisifs. Nous avons ajusté la structure des coûts de manière appropriée. Je pense qu'il est vraiment important, en raison de la nature des actions que nous avons prises cette fois-ci, de nous positionner pour soutenir: que même s'il existe certaines parties commerciales de notre entreprise en croissance, comme Dave l'a décrit, la nature des actions que nous avons prises a également nous avait positionnés pour soutenir certaines parties de l'entreprise à mesure qu'elles reviennent en ligne, et il y a un retour à la normale au fil du temps.

————————————————– ——————————

Deane Michael Dray, RBC Marchés des Capitaux, Division de la recherche – MD de Multi-Industry & Electrical Equipment [6]

————————————————– ——————————

C'est vraiment utile. Et je ne veux pas trop analyser rien que pour le mois d'avril. Mais puisque vous donnez un peu de couleur là-bas, qu'est-ce qui a le plus baissé? Et je suppose que la construction est probablement celle qui a initialement chuté, mais il y a eu ensuite plusieurs villes qui ont repris leurs activités de construction. Mais puisque vous êtes tellement influencé par cela, où et comment cela s'est-il passé jusqu'à présent?

————————————————– ——————————

John J. Engel, WESCO International, Inc. – Président, président et chef de la direction [7]

————————————————– ——————————

C'est la construction, Deane. Le – donc – et c'est très déterminé par l'emplacement et, disons, la géographie. Donc, ce n'est pas cohérent comme on pourrait s'y attendre parce que, et c'est vrai, en particulier aux États-Unis. USA Et au Canada, parce que les municipalités et les emplacements sont différents, ils ont des règles différentes en ce qui concerne ce qui est considéré comme une entreprise essentielle et quelles sont les exigences pour que ces entreprises fonctionnent. Nous avons donc mis en œuvre un formidable processus dans lequel nous surveillons tout ce temps réel. Nous avons rencontré quotidiennement une approche globale de gestion des salles de guerre. Et nous sommes positionnés pour vraiment essayer de maximiser où nous le pouvons. Nous sommes considérés comme une entreprise essentielle, nous continuons donc à soutenir nos clients et à nous concentrer sur la satisfaction de leurs besoins. Ils ont des défis clairs. Mais c'est clairement de la construction. Et comme vous l'avez vu dans les résultats du premier trimestre, dans une mesure un peu plus grande au Canada qu'en mars par rapport aux États-Unis. USA Sur notre plateforme de transmission internet. Je vais dire ceci: ce qui est aussi intéressant en ce moment, on le voit, ce sont surtout les retards de projets et non les annulations, ce qui est intéressant. Je pense donc que cela nous donne une certaine confiance que lorsque certaines de ces fermetures d'impôts commenceront à se relâcher, les activités retardées du projet reprendront.

————————————————– ——————————

Deane Michael Dray, RBC Marchés des Capitaux, Division de la recherche – MD de Multi-Industry & Electrical Equipment [8]

————————————————– ——————————

Excellent. C'est une couleur très utile. Ma dernière question s'adresse à Dave. On s'attend à ce que les distributeurs industriels comme WESCO soient généralement des sociétés de conversion de flux de trésorerie disponibles très fiables et à forte récession. L'attente est donc là. Je veux juste voir comment cela va se produire. Ce trimestre, il semble que la conversion ait été plus légère que la conversion saisonnière du premier trimestre. Donc, si vous pouvez savoir s'il y a jamais eu quelque chose qui aurait faussé cela?

————————————————– ——————————

David S. Schulz, WESCO International, Inc. – Premier vice-président et directeur financier [9]

————————————————– ——————————

Deane, je vais souligner deux ou trois choses dans notre fonds de roulement net du premier trimestre. Premièrement, l'inventaire était une source de liquidités. Nos niveaux de stocks ont donc vraiment baissé. De toute évidence, lorsque nous commençons à prévisualiser l'impact sur la demande, nous prenons les mesures appropriées pour gérer notre inventaire. De plus, ce que vous avez vu était le mode de croissance de nos ventes au cours du trimestre, nous avions un solde débiteur plus élevé, ce qui est généralement conforme à ce que nous avons vu dans le passé. Ainsi, alors que vous continuez à observer une croissance séquentielle de janvier à mars, nous avons généralement tendance à retirer des liquidités en raison des débiteurs. Mais pour en revenir à votre propos, alors que nous traversons cette récession, nous nous attendons à ce que nous générions d'importants flux de trésorerie disponibles, tirés principalement par nos plans de fonds de roulement. Nous nous concentrons sur cela avec le laser. Notre équipe fait un excellent travail en gérant les articles gérables, l'inventaire et la gestion des collections entrantes. Par conséquent, nous sommes très confiants que notre modèle restera intact.

————————————————– ——————————

Opérateur [10]

————————————————– ——————————

Notre prochaine question vient de Sam Darkatsh avec Raymond James.

————————————————– ——————————

Samuel John Darkatsh, Raymond James & Associates, Inc., Division de la recherche – Analyste de recherche [11]

————————————————– ——————————

De toute évidence, je souhaite une bonne santé à vous et à votre organisation dans son ensemble. 3 questions rapides, si vous le permettez. Premièrement, son plus grand fournisseur, Eaton, a évidemment quelque chose: une bonne exposition au secteur manufacturier mexicain avec des arrêts de production forcés. Êtes-vous confronté à des problèmes de délais de livraison prolongés ou de dégradation du taux de remplissage, soit avec Eaton, soit dans toute la chaîne d'approvisionnement des personnes au Mexique?

————————————————– ——————————

John J. Engel, WESCO International, Inc. – Président, président et chef de la direction [12]

————————————————– ——————————

Sam, laissez-moi d'abord, j'espère que vous et votre famille restez en bonne santé et en sécurité. Permettez-moi de commencer par cela. C'est de la plus haute importance. Merci pour la question. Tenemos, en México, las reglas y las regulaciones y la dirección con respecto a cómo han estado operando ciertas empresas han sido un poco más estrictas que, diría, que los EE. USA Y Eaton, como algunos de nuestros otros proveedores que tienen basado en la fabricación, han hecho un trabajo excepcional al administrar sus operaciones que están basadas en México. Entonces, en este punto, recordamos, cuando piensas en toda la cadena de valor, tenemos un ritmo para los algoritmos que ejecutamos. Hemos tenido una caída de la demanda en ciertas áreas. Y luego tenemos un conjunto muy robusto de inventarios, y estamos muy enfocados en la disponibilidad de inventario y la tasa de llenado. Y creo que hay suficiente inventario en la cadena de valor, junto con nuestros socios proveedores que están en México, Eaton en la parte superior de la lista, que están haciendo un trabajo excepcional de gestión, dadas las reglas, regulaciones y restricciones que estamos tratando con. Hasta ahora, diría que esto está más orientado a la demanda que a la oferta en este punto.

————————————————– ——————————

Samuel John Darkatsh, Raymond James & Associates, Inc., División de Investigación – Analista de Investigación [13]

————————————————– ——————————

Te tengo. Segunda pregunta para Dave, si pudiera. Fue bueno ver los $ 600 millones en el flujo de efectivo libre del año 3, aunque obviamente, hay algunos elementos contracíclicos para el flujo de efectivo libre. ¿Así que estoy tratando de desentrañar las suposiciones macro que estás haciendo para llegar a esa suposición de $ 600 millones, Dave? ¿Qué tipo de tasas de crecimiento orgánico o base de ventas orgánicas estás viendo en el año 3 versus, digamos, 2019? ¿Qué tipo de telón de fondo macro se requeriría para alcanzar esos $ 600 millones de manera sostenida en lugar de una base impulsada por el capital de trabajo?

————————————————– ——————————

David S. Schulz, WESCO International, Inc. – Vicepresidente senior y CFO [14]

————————————————– ——————————

Si. Sam, claramente, no estamos proporcionando una perspectiva para 2020. Es una gran pregunta Creo que la forma en que te pediría que pienses en esto es mirar la historia. Y cuando echa un vistazo a la generación de flujo de efectivo de estas empresas combinadas, solo mirando algunos de los datos que ya hemos proporcionado, está viendo casi $ 400 millones históricamente en la generación de flujo de efectivo libre. Y además de eso, tenemos sinergias de $ 200 millones en costos además de eso, eso nos da la confianza. Hemos ejecutado varios escenarios sobre cómo llegaríamos a la dilución de acreción. No vamos a proporcionarle esa información hoy, pero confiamos en nuestra capacidad de generar más de $ 600 millones de efectivo gratis en los próximos años.

————————————————– ——————————

Samuel John Darkatsh, Raymond James & Associates, Inc., División de Investigación – Analista de Investigación [15]

————————————————– ——————————

Mi última pregunta, si pudiera. La acción se ha recuperado un poco tarde. ¿Hay un precio? Y si es así, en términos generales, ¿dónde está, John y Dave, dónde podría reconsiderar el uso de financiamiento de capital más allá de lo preferido para financiar el acuerdo de Anixter?

————————————————– ——————————

John J. Engel, WESCO International, Inc. – Presidente, Presidente y CEO [16]

————————————————– ——————————

Como sabes, Sam, y creo que el mercado lo entiende, pasamos al financiamiento de toda la deuda. Una vez más, tenemos mucha confianza en la capacidad de recuperación de nuestro modelo de negocios y la fuerte generación de flujo de efectivo libre, y estamos a toda velocidad con esa financiación del 100% de la deuda.

————————————————– ——————————

Opérateur [17]

————————————————– ——————————

Nuestra siguiente pregunta proviene de Luke Junk con Baird.

————————————————– ——————————

Luke L. Junk, Robert W. Baird & Co. Incorporated, División de Investigación – Investigador Asociado Senior [18]

————————————————– ——————————

Es bueno saber de ustedes dos. Entonces, John, una pregunta de dos partes para comenzar aquí. Primero, ¿puede recordarnos el desglose entre los costos fijos y variables en sus gastos generales y administrativos, especialmente en relación con el entorno actual? Y luego, en segundo lugar, fue muy rápido para actuar sobre el costo en 2009. ¿Y me pregunto cuánto cree que puede mover la aguja en este momento con las acciones que ha esbozado esta mañana? Y específicamente, si tiene algún tipo de objetivo de margen decreciente en mente?

————————————————– ——————————

John J. Engel, WESCO International, Inc. – Presidente, Presidente y CEO [19]

————————————————– ——————————

Luke, en esa segunda pregunta, me perdí una pequeña parte de eso. ¿Puedes? Me disculpo. ¿Puedes reafirmar el frente de eso? Me lo perdí.

————————————————– ——————————

Luke L. Junk, Robert W. Baird & Co. Incorporated, División de Investigación – Investigador Asociado Senior [20]

————————————————– ——————————

Si. So I just said, you were quick to act on the cost front back in 2009. And I'm just wondering how much you can move the needle right now with the actions you've outlined so far, specifically whether you have some sort of decremental margin target?

————————————————– ——————————

John J. Engel, WESCO International, Inc. – Chairman, President & CEO [21]

————————————————– ——————————

So I'll start. And Dave — and Luke, again, I hope you and your family are healthy and safe. I'll start by saying that this is a really important point. I think there's one thing that makes this time in this part of this cycle very, very different. And that is we're pursuing a strategic — transformational combination with Anixter. So our efforts are very focused on aggressively getting to close and closing that transaction. We remain on track for Q2 and Q3. Why did I start answering the question that way? It's important to understand this. It's — fundamentally, we're going to use the integration plan and the delivery of the synergies as our "restructuring". It's going to be a newco, as we've outlined in detail. And so that's really important to understand. We're doubling the size of the company overnight once upon close. And then we're — all this terrific work we're doing now is to prepare for day 1 execution, flawless day 1 execution is one of our top 3 priorities. And the execution of those synergies start on day 1. And so we've been very clear on the $200 million being a floor commitment, and we're driving upsides to that for cost synergies alone. And we outlined $68 million as the floor kind of for year 1. And so that's the way we're thinking about fundamentally reengineering, restructuring the enterprise. We're going to do it in conjunction with the integration and execution. It's a really important point, point one. Point two is we've moved with great speed, we think, on taking these variable cost actions. And they're substantial. On a go-forward basis, they're substantial. And — but we — in doing it the way that we did it, we're preserving the capacity and capability to support parts of the business that recover quickly. We're already — we're growing in some parts of the business. And in some cases, we're being very careful to make sure we're adding some capacity to support very strong demand, that being in safety and parts of utility and broadband. But we want to be able to have that quick reaction, quick response surge capacity to support demand as it comes back online. Again, the nature of some of these shutdowns and when you think about a project delay, once workers are allowed back on site, even if there's some social distancing protocols that's still in place, that then kicks the project back into gear, and we've got to be able to meet that surge capacity. So it's really — that's a second point. Third point is that we did take some cost — permanent cost reduction actions sequentially in the quarter. And it was roughly a little over 50 personnel were addressed sequentially in the first quarter, end of March versus entering the year. So we constantly manage and look at our workforce and our cost structure and are always refining. So there is a framework for that. Dave, you may want to come back and address the first part of the question a bit just in terms of variable versus fixed.

————————————————– ——————————

David S. Schulz, WESCO International, Inc. – Senior VP & CFO [22]

————————————————– ——————————

Por supuesto. Looking at our SG&A, our people cost is roughly 70% of the total. The next 2 largest buckets are our logistical footprint so our real estate and occupancy costs, followed by transportation, which obviously, transportation is variable. So clearly, as we think about our cost actions, we've been pulling the lever more so on the people cost in the near term. As we go through the Anixter integration, one of the things that we highlighted was the potential to consolidate the logistical footprint, which will attack the longer fixed cost with occupancy.

————————————————– ——————————

Luke L. Junk, Robert W. Baird & Co. Incorporated, Research Division – Senior Research Associate [23]

————————————————– ——————————

Bon. That's a lot of really helpful color, guys. Second, maybe a bigger picture question on the competitive environment that you're seeing right now. Just curious if there's any anecdotes you can share on how smaller distributors are faring right now? Or maybe more importantly, share gain opportunities for a larger company like WESCO, given the current disruption?

————————————————– ——————————

John J. Engel, WESCO International, Inc. – Chairman, President & CEO [24]

————————————————– ——————————

So it's really interesting. Again, we've been through numerous cycles in our tenure. And this one is interesting in that there's a high degree of variation in terms of some of our customers are operational, and there's very strong demand, and we've got to support them. Other customers, parts of their business has strong demand, and we got to support them. And then other customers are — have completely shut down their projects or their plants. So — and that — so that's what — that's the environment that the thousands and thousands of electrical distributors that we compete with at a local and regional level in U.S. and Canada are facing. So there's kind of a wide degree of variation. That's the first point I would make. The second point that I would make is in this — I've talked about this for some time. And I think now more than ever, given the — kind of the nature of what drove this — what's driving this cycle, this will increase in importance dramatically. And we're hearing it from our customers. I think it's just going to build from here, and that is supply chain integrity. So I just see that increasing dramatically because when you look at what's happened in this particular crisis, obviously, there's been demand, some demand disruption, and it varies by market vertical. But there's also been supply chain disruptions, and supply chain-driven constraints have caused — have impacted the global supply chain. So we allude to that on that last page right before the summary about the emerging new — new and emerging secular growth trends that we think are absolutely will benefit both WESCO and Anixter individually and clearly on a combined basis. And so I think that's just a really important thing to understand because we've been able to utilize our very strong sets of supplier relationships and our global supply chain capability to support customer needs in this cycle thus far when the global supply chain is very challenging to manage and navigate. So we've been able to use our tremendous relationships with our global supplier partners and our supply chain, overall supply chain capabilities to provide the much-needed products and supplies that our customers are demanding even in this challenging part of the cycle. And that's why we spiked out a few of those examples. The only final point I would make is — and this has been reported, but there are some distributors that I think are facing some significantly challenging times and are more distressed than others. And again, I think it comes down to is where are they geographically located, what position was our balance sheet in as we're entering that cycle.

————————————————– ——————————

Opérateur [25]

————————————————– ——————————

Our next question comes from Nigel Coe with Wolfe Research.

————————————————– ——————————

Brian Joseph Lau, Wolfe Research, LLC – Research Analyst [26]

————————————————– ——————————

It's Brian on for Nigel this morning. First, can we just talk a little bit about pricing in the quarter, maybe by end market or geography? And then how that's also trended through April so far?

————————————————– ——————————

David S. Schulz, WESCO International, Inc. – Senior VP & CFO [27]

————————————————– ——————————

Si. Just to provide you for the first quarter, pricing had very limited impact on our overall results. So we saw a couple of increases in some product categories that was offset by some declines in others. So it ended up being slightly positive, but we would call it neutral. It didn't round up to 1, obviously. And we can't provide that through April at this point.

————————————————– ——————————

Brian Joseph Lau, Wolfe Research, LLC – Research Analyst [28]

————————————————– ——————————

Bon. And then just touching on the new secular trend, the emerging secular trends. Could you talk a little bit more about that supply chain relocating to North America? And what you've seen so far from customers and things like that?

————————————————– ——————————

John J. Engel, WESCO International, Inc. – Chairman, President & CEO [29]

————————————————– ——————————

So this is kind of early days of what we think will be an emerging and growing secular trend. Really, the challenges that the value chain is facing right now is scrambling for the critical products and supplies that are needed to keep those customers and operations running that are still running at this part of the cycle. And we did some safety acquisitions back 5 to 10 years ago. We've got these terrific set of supplier relationships who've been able to provide the critically important personal protective equipment to our customers and our employees.

And so I think right now, most of the activity and energy is around how do we support the customers that are growing, not just by us, it's by everyone, and ensure that the supply chain is not constraining the operations with our customers that have critical demand requirements to meet. But it is clearly taking a look at — clearly, companies are up and down the value chain. We're already hearing many discussions about taking a look at — okay, because there are challenges with the global supply chain, in terms of overall delivery integrity and capability, have we ended up getting dislocated global supply chains that need to be rethought? Quite frankly, a lot of these activities started with the implementation of tariff. So when tariffs were implemented, a number of our supplier partners started looking at their global footprint and began to optimize their supply chains a bit differently given the tariffs that we're on. And now you have this pandemic-driven supply chain disruptions and dislocations and demand drops layered on top of that. And it's just — we believe it's just going to accelerate a very comprehensive view of global supply chain. And really, it's becoming more of a risk management matter. So our customers are saying, "Look, from a risk management perspective, we need to ensure that we have integrity of supply." We've talked about this at length over the years. That's where a large global B2B wholesale distributor like a WESCO, like an Anixter for that matter, that has a terrific array of global supply chain relationship is very well positioned to support that emerging — what we think is an emerging and growing sector or trend going forward. And when you put our 2 businesses together, when we double up the size of the company, and we — our global footprint and capabilities expands as a result of that, we're even in a better position to support our customers.

————————————————– ——————————

Opérateur [30]

————————————————– ——————————

Our next question comes from Patrick Baumann with JPMorgan.

————————————————– ——————————

John J. Engel, WESCO International, Inc. – Chairman, President & CEO [31]

————————————————– ——————————

Hope you're seeing staying healthy and safe, Pat, for you and your family.

————————————————– ——————————

Patrick Michael Baumann, JP Morgan Chase & Co, Research Division – Analyst [32]

————————————————– ——————————

Si. Doing my best. Same to you. Maybe we could touch on — did you quantify the cost you expect to come out from the initiatives you cited in terms of SG&A dollars or what have you?

————————————————– ——————————

David S. Schulz, WESCO International, Inc. – Senior VP & CFO [33]

————————————————– ——————————

Si. So Pat, it's Dave Schulz. I'll provide some framework. So overall, the people cost-related actions that we've implemented for the balance of the year, we're looking at approximately $50 million of cost reduction. And that is a combination of the 401(k); the reductions to salaries and wages that we highlighted, which is currently expected through the end of the third quarter; and then some additional cost actions that we're taking to better manage our organization given the downturn. So rough around, I would call the people-related cost $50 million for the balance of 2020.

————————————————– ——————————

Patrick Michael Baumann, JP Morgan Chase & Co, Research Division – Analyst [34]

————————————————– ——————————

Bon. So that's over the last 3 quarters, you'll have $50 million of savings, basically?

————————————————– ——————————

David S. Schulz, WESCO International, Inc. – Senior VP & CFO [35]

————————————————– ——————————

Correct. And again, some of these initiatives will not be fully implemented until the beginning of Q3. So you won't see the full benefit here in the second quarter. For example, our…

————————————————– ——————————

John J. Engel, WESCO International, Inc. – Chairman, President & CEO [36]

————————————————– ——————————

Well, because of effective margins…

————————————————– ——————————

David S. Schulz, WESCO International, Inc. – Senior VP & CFO [37]

————————————————– ——————————

Effective date of the reduction.

————————————————– ——————————

John J. Engel, WESCO International, Inc. – Chairman, President & CEO [38]

————————————————– ——————————

As we outlined on the first page, Pat. You can see that a number of actions were implemented prior up to this point. As I said, we took some permanent headcount actions in the first quarter. Some actually started — we started to take late third — late first quarter into April. But the other — the majority of these actions are effective as outlined on that first page.

————————————————– ——————————

Patrick Michael Baumann, JP Morgan Chase & Co, Research Division – Analyst [39]

————————————————– ——————————

Understood. And my second — my follow-up is, I appreciate all the color on the month-to-date April trends. Super helpful. Just looking forward, I guess, if this persists or it gets even a little bit worse as the year moves forward, and I'm just going to throw a number out here, let's say, EBITDA is down 30% because things have gotten a lot worse. Just curious like how you describe your ability to endure net leverage that could approach high single digits post the Anixter close? Curious if it triggers anything with debt covenants or anything like that? And on this front with the stock historically trading at 8x EV to EBITDA, could it ultimately impact the way you guys decide to go about with the approach you'd make? Or is the equity component small enough now that it doesn't really matter to getting the deal closed?

————————————————– ——————————

John J. Engel, WESCO International, Inc. – Chairman, President & CEO [40]

————————————————– ——————————

So there's a lot of questions wrapped up in that question. So I'll address the front end. Dave, you address the back of it. So the front end, look, we've been through a series of cycles previously. I've been in this chair more than a decade now. That's neither good nor bad, except to say that I did — I weathered the [hubbub] we had through the great global recession. And again, our sales levels were down, as I said, 25% range across the whole year. And to average that across the whole year, to have that on a full year basis, it was down higher than that as we move — at different parts of the year. And we took a series of actions in waves throughout that year, and we're very aggressive with adjusting our cost structures. Our leverage ticked up a little bit, but we also produced very strong free cash flow because of the countercyclical nature of our business model. And then we pivoted pretty quickly in 2010 into playing offense and then experienced an outstanding run over the next several years, a very strong growth. We started playing offense when others haven't even begun playing defense yet, quite frankly. And we experienced a several year run, a very strong growth, outstanding pull-through. So we know how to manage through cycles, and we're taking the same actions now. With that said, as I mentioned earlier, there is one big difference, and that is we're going to go double the size of this company through the transformational acquisition and combination with Anixter. And that puts us in a very unique position. We think it's even more compelling now, this combination, because the integration plan, execution and synergy delivery will be our restructuring that we have — that we reaffirmed here today in terms of the outstanding value creation potential with delivering the various cost synergies, sales growth synergies and cash generation synergies 3 years out. So Dave, do you want to maybe tie the question or the answer closed with the leverage view?

————————————————– ——————————

David S. Schulz, WESCO International, Inc. – Senior VP & CFO [41]

————————————————– ——————————

Yes, certainly. So clearly, these are uncertain times. And we've run multiple scenarios. We're confident that we can drive leverage post the acquisition to our target range over a suitable period of time. Our goal is to get within that range within 3 years. That will obviously be impacted by the economics at the time. So what's the shape of our recovery? What are the out years looking like? But we're very confident in the countercyclical cash flow model of the combined company. And again, looking at the history, these 2 companies combined generated over $2 billion of free cash flow from before the Great Recession to 2011. Add to that, we're also going to have $200 million of cost synergies. And again, so we're confident that we'll be able to manage to the leverage going forward.

————————————————– ——————————

Patrick Michael Baumann, JP Morgan Chase & Co, Research Division – Analyst [42]

————————————————– ——————————

Bon. But I appreciate the answer. But — so there's no — just to be clear, there's no like trigger in terms of the leverage if it's a certain level? Does it trigger anything with your debt covenants or…

————————————————– ——————————

David S. Schulz, WESCO International, Inc. – Senior VP & CFO [43]

————————————————– ——————————

We have no leverage covenants. We don't expect to have leverage covenants with the financing.

————————————————– ——————————

John J. Engel, WESCO International, Inc. – Chairman, President & CEO [44]

————————————————– ——————————

And that's why we put that page in the deck, Patrick. If you go back and look, we've outlined very clearly what — the strong balance sheet page?

————————————————– ——————————

David S. Schulz, WESCO International, Inc. – Senior VP & CFO [45]

————————————————– ——————————

Si.

————————————————– ——————————

John J. Engel, WESCO International, Inc. – Chairman, President & CEO [46]

————————————————– ——————————

The strong balance sheet page, which is Page 6, which talks about our current facilities, the structure of those. It's covenant, very covenant light. And as Dave mentioned, we expect that our new facilities will be very similar to those. And I think what's really important to understand, and Dave touched upon it, is that particularly for our inventory revolver and accounts receivable securitization, these are very high-quality assets. If you look at our underlying inventories and how they performed through all the cycles, I mean our inventories are very strong. And we've not — our inventories are not subject to an overall deflationary factor or effect. So that represents a very strong kind of backstop for the inventory revolver. And our AR securitization, again, we have an outstanding array of customer relationships, blue chip companies, and that backstops our AR securitization. So again, no leverage covenant, covenant light, outlined clearly on that page.

————————————————– ——————————

Opérateur [47]

————————————————– ——————————

Our next question comes from Blake Hirschman from Stephens.

————————————————– ——————————

Blake Anthony Hirschman, Stephens Inc., Research Division – Research Analyst [48]

————————————————– ——————————

First off, I think you guys were hopeful that gross margins would expand this year. That was obviously a few months back, and a lot of things have changed. So I was just kind of looking for an update there, if there's any kind of reasonable way to frame up how those might kind of transpire through the rest of the year? And part 2 being if there is any commentary around how they've looked thus far in 2Q as sales have kind of pulled back?

————————————————– ——————————

John J. Engel, WESCO International, Inc. – Chairman, President & CEO [49]

————————————————– ——————————

So look, we don't guide gross margin, so we're not going to guide it on this call. First, I'll answer it that way, but I will say we're pleased with the 50 basis points of gross margin expansion that's up sequentially in Q1 versus Q4. We do think we're getting really — we thought we got it. We did get very good traction on our margin improvement initiatives. We have been talking about for a few quarters at the back end of last year of that time lag effect. That time lag effect started working to our advantage here in Q1 and coupled with that traction on our margin improvement initiatives. And the margins have held up thus far in April. So they're in line and are holding up consistent with Q1. So it's a good start to the quarter. But again, we're not going to guide from here on out. We don't guide margins. We're not going to guide it here. But they're holding up thus far nicely in a way consistent with Q1.

————————————————– ——————————

Opérateur [50]

————————————————– ——————————

Our next question comes from Hamzah Mazari from Jefferies.

————————————————– ——————————

Hamzah Mazari, Jefferies LLC, Research Division – Equity Analyst [51]

————————————————– ——————————

I hope you guys are healthy and safe.

————————————————– ——————————

John J. Engel, WESCO International, Inc. – Chairman, President & CEO [52]

————————————————– ——————————

Same to you, Hamzah, to you and your family.

————————————————– ——————————

Hamzah Mazari, Jefferies LLC, Research Division – Equity Analyst [53]

————————————————– ——————————

My first question is just around when you think about the Anixter integration, have you contemplated combining the sales force yet? Is that in the synergy number of $200 million? Is this product — I guess, there is some overlap on the revenue side. Have you thought about one sales force on cross-selling? Or is that too complicated? I mean past — certain past deals have had trouble with that, some haven't, but just curious on your view.

————————————————– ——————————

John J. Engel, WESCO International, Inc. – Chairman, President & CEO [54]

————————————————– ——————————

Si. So great question. Thank you for that. And it's — we outlined — and this was back in the early March time frame when we had — we scheduled a specific investor call, Hamzah, that outlined — it was a 8- to 10-page deck. And Dave and I took all the investors through the Anixter transaction and the compelling attributes of this transformational combination. And the reason I'm referencing that is I'll take you back to a page that's in that deck. It's still out there in the public domain, obviously. That outlined the — we call it the detailed execution plan to deliver the $200 million of announced cost synergies. And when you look at that, that $200 plus million, of which, again, we're very pleased we're seeing upsides to that. We're going to drive for upsides against that. But if you look at it, it did not include the sales force. ¿Bueno? It was G&A, corporate overhead, supply chain and field operations. And that was more around the back end of the business, Hamzah, and not the front end. That front end being sales, sales management, et cetera. Relative to the front end of the business, you beg a good — beg a great question, which is around the cross-selling opportunities. The cross-selling opportunities are substantial. And we also outlined categorically the different areas of cross-sell opportunities in that presentation. So — and we're focused on delivering top line growth synergies. That's where our focus is on the sales force to really take a — aggressively work the cross-selling opportunities. And when we get to the close, obviously, once the transaction closes, as we committed to when we outlined the compelling attributes of this deal, we'll be providing very clear markers. Here's all the elements of the various cost synergy plan, the sales growth synergies and the cash generation, and we'll be measuring ourselves publicly on our progress against all three.

————————————————– ——————————

Hamzah Mazari, Jefferies LLC, Research Division – Equity Analyst [55]

————————————————– ——————————

That's very helpful. Just a follow-up question, I'll turn it over. John, you mentioned project delays, no cancellation so far. Does the length of the duration of the recession change that? Or are these sort of projects that have already are too far along or are essential infrastructure that they just keep getting pushed out versus outright canceled?

————————————————– ——————————

John J. Engel, WESCO International, Inc. – Chairman, President & CEO [56]

————————————————– ——————————

Si. I would say it's been our experience in prior cycles. And I'd expect it will be similar here in that when things are delayed, they typically aren't canceled. The only thing I will say is that there are certain end market verticals in industries that are facing much greater challenges than others. And so in some of those verticals, there may be some revisiting of what — if it were in the early days and have just gotten started, it may be easier to cancel than one that's 20%, 25%, 30%, 35% through its execution. But by and large, I think what we expect is that the delay is just that, a delay.

————————————————– ——————————

Opérateur [57]

————————————————– ——————————

That concludes our question-and-answer session. I would like to turn the call back over to John Engel for any closing remarks.

————————————————– ——————————

John J. Engel, WESCO International, Inc. – Chairman, President & CEO [58]

————————————————– ——————————

Thank you all for your time this morning again. Brian and Will will be available to take your questions. We look forward to being able to meet with you in person as our investor events eventually resume. Obviously, we're available to have telephonic meetings and as well as virtual meetings and absolutely will be responsive in that regard. In the meantime, please stay healthy and safe, and our best to you and your families. Have a great day.

————————————————– ——————————

Opérateur [59]

————————————————– ——————————

The conference has now concluded. Thank you for attending today's presentation. Vous pouvez maintenant vous déconnecter.